Le Bénévole

Publié le par Helemn

Echappé d'un asile, Birgos un ancien syndicaliste devenu bénévole soumet à ses camarades l'idée folle de se faire rémunérer. Tout travail mérite salaire. Traqué par tous, l'ancien syndicaliste crée partout sur son passage l'anarchie et un vent de révolution naît à chaque endroit où il apparaît. 

Mocky comme toujours en profite pour égratigner les hommes de pouvoir. Ici, un maire vereux n'hésite pas à profiter de la naïveté des bénévoles fournissant gratuitement divers services à la municipalité. Les hommes d'église subissent aussi les foudres du réalisateur tout comme les bénévoles qui finalement volent le travail des chômeurs.

Ce film un peu fou est porté par la prestation de Michel Serrault, Bruno Solo et son beau gosse de partenaire Yvan le Boloc'h ainsi que le chanteur des années 80 Plastic Bertrand en ecclesiastique ahurissant. Dans la galerie des personnages, il y a un policier handicapé par une blessure bien mal placée, sublime de ridicule. 

Seulement, il y a des longueurs, on baille, l'histoire reste confuse et quand la lumière se rallume au bout d'1h20 seulement, on est quasiment assoupit. Mais Mocky reste Mocky et comme toujours ses films possèdent "un je ne sait quoi". On sourrit devant ce gosse mal élevé et le charme des acteurs pousse à l'indulgence. Mais soyons honnête de là à se déplacer...

France, 2006.
Réalisation : Jean-Pierre Mocky. Avec Michel Serrault, Bruno Solo, Yvan le Boloc'h. Durée : 1h27mn.
 

Publié dans Helemn fait son cinema

Commenter cet article