Waitress

Publié le par Odicele

W.jpgUne jeune femme apprend qu’elle est enceinte. Contre toute attente, la nouvelle ne l’enchante pas. Cette serveuse, aux dons particuliers pour confectionner toutes sortes de tarte, rêve de quitter un mari qui la maltraite. Cet état ne lui facilitera pas la tâche. Elle rêve de s’enfuir loin et d’ouvrir son propre restaurant.

 

D’entrée de jeu, le ton est donné, ce sera le décalage et un constant va et vient entre la comédie et le drame. Dans un premier temps, une femme enceinte, pas du tout maternelle, c'est déroutant.
Sans jamais tomber dans le mélo, « Waitress » nous parle avec dérision d’une femme dont l'horizon semble  immuable et gris  et qui continue de croire malgré tout en un avenir meilleur. Elle se désespère parfois, s’offre quelques distractions incongrues, elle a une aventure avec son gynécologue, en attendant un miracle. Et le miracle viendra et sera là où elle l’attendait le moins. Quoi qu’on dit souvent de cet évènement, la naissance, que s’en est un.

 

« Waitress » a l’apparence d’une bonne tarte à la guimauve et le goût d’une comédie parfois désopilante sur la quête du bonheur, avec une pincée de folie et une autre de réalité amère. Parce que si notre héroïne et ses amies évoluent dans un univers qui ressemble à un décors de parc d’attraction, ce parc n'en est pas moins vieux et vide et  elles n’en restent pas moins des figurantes condamnées à rester dans ce parc et à s’arranger avec les déconvenues. L’espoir est là mais pour vivre bien il faut sans cesse faire des concessions, conseils soit dit en passant réalistes et judicieux!

 

En ce qui me concerne les ressorts très conventionnels de l’histoire m’ont empêchée de savourer pleinement ce gâteau qui pourtant possède quelques idées ingénieuses et hilarantes comme la longue séquence où Jenna a un sourire figé sur sa figure après quelques instants de bonheur. Certaines ingrédients scénaristiques sont en effet cousus de file blanc. Mais bon, on ne boudera pas cette petite douceur, avec un bon verre de lait, et au lit !
W2.jpg

 

Etats-Unis 2007. Réalisation : Adrienne Shelly. Scénariste : Adrienne Shelly. Avec : Keri Russell, Nathan Fillion, Cheryl Hines, Adrienne Shelly, Jeremy Sisto, Andy Griffith. Durée : 1h28mn.

Publié dans Les autres

Commenter cet article

Anne-Sophie 16/09/2007 19:03

Je suis allée voir Ceux qui restent au ciné hier soir. C'est un très bon film. Seb a ADORE, moi, vu le sujet, j'ai pris beaucoup de recul et ne me suis pas complètement laissée immergée. Devos joue décidément très très bien.

Odicele 16/09/2007 19:38

J'ai entendu parler de ce film qui rencontre une certain succès qui reposerait pas mal sur l'interprétation des acteurs. je parle au travers du peu de critiques que j'ai lues ne l'ayant pas vu moi-même. J'ai subis une opération des yeux il n'y a pas longtemps, c'est pour ça que je ne mets rien en ligne ces derniers jours. Regarder un écan lumineux me fait mal et j'ai du mal à lire et donc écrire... Je me rétablis vite et quand ce sera possible, je me remettrais en selle...   

Anne-Sophie 12/09/2007 08:33

Ca n'a pas l'air si mal finalement...