Soyez sympas rembobinez

Publié le par Odicele

18900741_w434_h_q80.jpg"Soyez sympas rembobinez " est une comédie loufoque et attachante.

Après "Eternal sunshine of the spotless mind", Michel Gondry nous livre encore un film personnel et moins académique.
Avec ce dernier, il nous avait emmené dans l'univers de la manipulation cérabrale. Avec "La Science des rêves, dans celui du cerveau et de ses projections oniriques. Cette fois, nous quittons le laboratoire cérébral, la projection plastique de la subjectivité, des désirs, des frustrations, du rêve et de l'inconscient. La fiction de "Soyez sympa rembobinez" ne tourne plus autour de ces problématiques mêmes si ses personnages principaux sont de grands rêveurs. 

Mr Fletcher tient un videoclub de quartier dans une petite ville modeste à côté de New York. Le temps de quelques jours, il confie son commerce à son employé, Mike. A la suite du sabotage raté de la centrale électrique de la ville, le meilleur ami de Mike, Jack, un férailleur excentrique, devient magnétique. Il efface malencontreusement toutes les bandes du vidéoclub. Se retrouvant sans cassettes à louer, Jack et Mike décident de tourner les remakes des films en stock pour répondre à la demande des clients.  

"Soyez sympa rembobinez" est une comédie délirante qui petit à petit glisse vers la comédie sociale, jusqu'à s'engager contre la modernisation au détriment de l'humain. Il s'agit ici de faire valoir l'importance de lieux partagés par les habitants d'un même quartier ou d'une même ville, lieux de rencontres, d'échanges que peuvent revêtir certains commerces, implantés depuis longtemps et dont l'utilité va au-delà du service proposé.
La tournure délirante que prend la fiction puise sa source dans le réel souhait de Michel Gondry de créer un cinéma dans lequel seraient projetés uniquement les films des habitants du quartier.

Le tandem formé par Jack Black et Mos Def fonctionne à merveille, à la hauteur des films "suédés" de leurs personnages respectifs tel que " Rush Hour 2". 

18897970_w434_h_q80.jpg
Ce film nous rapelle que les effets spéciaux au cinéma ne passent pas forcément que par des illusions informatiques et introduit, avec les moyens très rudimentaires de nos héros, quelques scènes hilarantes.

Etats-Unis, 2007. Réalisation : Michel Gondry. Scénario : Michel Gondry. Avec : Jack Black, Mos Def, Danny Glover, Mia Farrow, Melanie Diaz . Durée : 1h34mn.  

Publié dans Les autres

Commenter cet article

Shin 26/04/2008 00:04

Bonsoir,

Même si je reste très attaché à "Eternal Sunshine of the Spotless Mind", je dois bien avouer que j'ai beaucoup apprécié ce film grâce auquel j'ai passé un très bon moment !

Le "suédage" de "SOS Fantômes" est vraiment énooooorme (surtout la vision "nocturne) !!

Amicalement,

Shin.