Il y a longtemps que je t'aime

Publié le par Odicele

18906714_w434_h_q80.jpg"Il y a longtemps que je t'aime" est un film qui ne laisse pas insensible. L'émotion y est à fleur de peau. L'amour qui s'en dégage touchera toutes les soeurs qui s'aiment fort et toutes celles et ceux qui ne condamnent pas les erreurs, même grosses et qui croient en la main secourable qui se tendra quand les épreuves de la vie vous font toucher le fond.

Lea retrouve sa soeur, Juliette, qu'elle n'a pas vu depuis 15 ans. Elle l'accueille chez elle, lui fait une place auprès de son mari, ses enfants et ses amis. Officiellement, elle était partie en voyage mais la réalité est tout autre, inimaginable : ces années silencieuses sont dues à un emprisonnement pour meurtre. La question que tout le monde se pose c'est, qui est Juliette ? Luc, le mari de Lea, se demande, lui, s'il fait bien de recueillir dans sa maison cette meurtrière. Lea, elle, se questionne sur les raisons du geste horrible commis par sa soeur. Quand à Juliette, elle doit faire face aux jugements des autres et essayer de refaire surface.

Philippe Claudel aborde ici avec beaucoup d'humanité la diffcile réinsertion d'une ex taularde. Il montre la sévérité et la méfiance avec lesquelles sont traitées les personnes qui sortent de prison, d'autant plus lorsqu'elles y ont passé beaucoup de temps. Et pour cause, une peine est souvent à la hauteur du crime, donc plus elle est longue, plus le crime est grave. On ne peut pas blamer cette méfiance, elle est naturelle. Philippe Claudel met en évidence le fait que cette méfiance est parfois aveuglante. Quand un prisonnier a purgé sa peine, ce n'est pas pour autant qu'il a fini de payer sa dette.
Philippe Claudel aborde aussi avec beaucoup de sensibilité les liens très forts qui peuvent unir une fratrie, soutenu par deux interprètes de talent, Elsa Zylberstein et Kristin Scott Thomas. 

On regrettera quelques sujets abordés en passant qui n'apportent rien à la fiction et qui au lieu d'épaissir les personnages, nous distraient un peu et rendent quelques situations too much. Je pense par exemple à l'ami medecin de Lea et Luc qui se met à parler de la guerre et des pertes qu'elle occasionne, tout ça pour illustrer la force du souvenir. C'est un peu trop à mon goût. Philippe Claudel n'évitera pas non plus, malgré le jeu subtile de Kristin Scott Thomas, le cliché de l'ex taularde, en apparence dure mais fragile, femme secrète et peu communicative. 

Ces quelques faiblesses ne vous empêcherons pas d'être émus souvent.
Et puis "Il y a longtemps que je t'aime" mine de rien parle également d'un sujet hautement d'actualité, l'euthanasie. Je ne vous en dis pas plus...      
 
France, Allemagne, 2007. Réalisation : Phillipe Claudel. Scénario : Philippe Claudel. Avec : Kristin Scott Thomas, Elsa Zylberstein, Serge Hazanavicius, Laurent Grévill, Frédéric Pierrot, Jean-Claude Arnaud. Durée : 1h55mn.

Publié dans Les autres

Commenter cet article

jan abbie 15/04/2008 11:22

Je découvre ce blog. Merci de prendre le temps de faire des critiques crédibles et utiles.

Pour ma part je n'ai pas aimé ce film. Je l'ai trouvé très conventionnel. Je n'ai pas réussi à être touché. J'ai un peu de mal avec les films larmoyants, parfois c'est aussi lié à l'humeur du jour... pas toujours facile de rester objectif.

Odicele 16/04/2008 17:00


Bienvenu !
Il est vrai que ce film est très larmoyant et que si tu n'aimes pas ça, tu as été servi et reservi ! J'ai trouvé le couple de soeurs très touchant et convaincant. Leurs retrouvailles ne
sont pas évidentes mais leur relation est très belle. J'ai une soeur et les liens très forts qui existent dans une fraterie sont ici bien illustrés à mon goût.  
Je suis d'accord aussi avec toi pour dire que le dénouement est conventionnel, trop propre, voire frileux. Une faiblesse qui ne m'a pas fait bouder mon plaisir.  


samom 06/04/2008 13:12

salut à toi

en vacances ?

Odicele 10/04/2008 00:04


Pas vraiment en vacances ! Beacoup de boulot en ce moment plutot.
Merci de ton inquiétude, ça me fait plaisir...