Mary and Max

Publié le par Helemn

  Mary et Max est un film d'animation d'Adam Elliot dans lequel une petite fille de la  banlieue de Melbourne choisit dans un annuaire New Yorkais, au hasard, une personne avec laquelle  correspondre et devenir amie. On pense déjà à facebook mais ici c'est exclusif et personne ne zappe. Son correspondant Max Horowitz lui répond car pour lui aussi c'est une belle surprise de voir une personne s'intéresser à sa vie. La petite fille a huit ans trois mois et neuf jours, son correspondant a quarante-quatre ans et pèse cent cinquante neuf killos. Il est sujet à des crises d'angoisse aiguës et fréquentes, qui l'isole du monde. La fillette vit dans une petite ville dans laquelle aucune personne ne peut ni ne souhaite être son ami. Alors s'installent entre eux des échanges épistolaires drôles et tendres qui permettent aux deux sujets de trouver un peu d'intêret à leur existence. Ils partagent leurs idées, leurs interrogations, leurs goûts. Malgrè la différence d'âge tout semble simple mais les choses vont se gâter.
Laissez-moi vous dire que malgré la noirceur apparente du film, des personnes dont je fais partie, des handicapés de la vie peut-être, trouvent beaucoup de tendresse  et de réconfort de la part du créateur de celui-ci. On se dit : " j'ai le droit d'être bizarre, d'avoir des goûts étranges voire ridicules et d'être pourtant humain et intéressant, pas pire que tous les tarés qui nous entourent."
Alors oui si vous vous sentez un peu " bancale", allez voir ce film, courrez-y ! Même si vous vous sentez bien dans vos pompes d'ailleurs, car dans tous les cas vous passerez un agréable moment où la grâce et l'humour sont au rendez-vous. 


Australie, 2008. Réalisation : Adam Elliot. Scénario : Adam Elliot. Avec (en doublage) : Toni Collette, Philip Seymour Hoffman, Eric Bana  . Durée : 1h32.

Publié dans Helemn fait son cinema

Commenter cet article

Phil Siné 16/01/2010 23:43


un superbe film de l'année dernière... ;)


samom 07/11/2009 22:23


superbe chronique pour un très bon film
beaucoup de tristesse et un brin d'espoir dans ce long métrage


Thomas 02/11/2009 13:04


Ah... zut ;)

ben alors... quand est-ce que tu recommences a écrire sur ton blog !?


Thomas 01/11/2009 20:26


Content de te relire sur ton blog Miss ;)


Odicele 02/11/2009 13:02


c'est gentil mais ce n'est pas moi qui ait écris cette critique, c'est Helemn, une invitée ponctuelle.