Quelques jours avec moi

Publié le par Helemn

b9d5e2cf-b916-4442-a2c3-8760c88a7332.jpgp12661.jpgQuand on est fan, on est fan, moi je suis fan de Dominique Lavanant. Tout ce qui ressemble de près ou de loin à une anti-star m'émeut au plus haut point. Donc en fan de Dominique, je cours voir Quelques jours avec moi diffusé dans le cadre d'une rétrospective Claude Sautet au cinéma Le Reflet médicis à Paris. Le film est joli mais le scénario manque comme parfois chez Sautet de cohérence. Je vais m'attirer les foudres des lecteurs un peu cinéphiles mais désolée, je trouve que Max et les ferrailleurs en dehors de l'interprétation magistrale des acteurs est quelque peu bancal. J'entends déjà d'ici les sifflements des lecteurs.
Alors revenons à notre sujet, Quelques jours avec moi raconte les quelques jours qu'un homme, Auteuil ( un gentil givré plein aux as ), passe avec une femme Bonnaire ( boniche aux allures de femme fatale ) qui bien qu'étant plus ou moins casée fait chavirer le coeur de notre homme. Le film est à sa manière un remake de Cendrillon à la française. Dans le rôle des patrons de la belle ensorcelleuse Lavanant et Marielle, difficile de trouver mieux en époux magouilleurs. Marielle, lui, est l'employé d'Auteuil. Bonnaire ayant donc le patron de son patron dans la poche peut démissionner à sa guise et commencer à se la jouer auprès de ses anciens employeurs tout en se lovant avec son protecteur. Claude Sautet montre dans ce film les relations humaines et sociales très souvent marquées par l'hypocrisie.

Sandrine Bonnaire excellente comédienne s'en sort très bien dans son rôle, si on fait abstraction de ses horribles fringues années 80, archi démodées aujourd'hui. Daniel Auteuil, lui, est admirable de sobrieté et les seconds rôles dont Dominique Lavanant sont très bons et hauts en couleurs. On entrevoit notement Vincent Lindon en amoureux éconduit.
Quelques jours avec moi n'est pas ce que Claude Sautet a fait de mieux mais le film est agréable et bien construit. Un mauvais fils avec Patrick Dewaere mérite lui vraiment le détour. Dans ce film au scénario impéccable, Claude Sautet montre la grâce et la grandeur de ses personnages, ce qui en fait un grand et rare film. Quelques jours avec moi reste très moyen et aucun des personnages principaux ne nous touchent vraiment. 

France, 1988. Réalisation : Claude Sautet. Avec Daniel Auteuil, Sandrine Bonnaire, Dominique Lavanant, Jean-Pierre Marielle. Durée : 2h11.
 

Publié dans Helemn fait son cinema

Commenter cet article

Anne-Sophie 18/07/2007 23:17

Oui sifflements du lecteur, bien vu ! Moi, j'adore ce filù et je trouve Bonnaire vraiment séduisante.En fait, je suis fan de Bonnaire... pas de Lavaudant, mais bon... Quoique... je la trouve vraiment irrésistible dans les Bronzés. C'est pas très original, mais je ne suis pas cinéphile comme toi !